Freddie Bussy

Freddie Bussy


Photo

Photo : Freddie Bussy
Ci-dessus : Freddie Bussy

Comment faire un mois Made in Swiss sans parler d’horlogerie ! Vous aurez sûrement remarqué les magnifiques montres qui arborent le site durant ce mois-ci. Et bien il s’agit de la marque du jeune entrepreneur, Freddie Bussy. À l’âge de 16 ans, il fonde Bussy Watch avec son frère et rencontre très vite le succès. Aujourd’hui, leur siège se trouve au cœur du patrimoine horloger dans la Vallée de Joux, d’où il continue à poursuivre son but, celui de faire vivre l’horlogerie Suisse

Peux-tu te présenter ?

« Freddie Bussy, 24 ans, jeune entrepreneur depuis mes 16 ans. Parcours atypique, parti de rien, travailleur acharné malgré tout, grand pessimiste, petit dernier d’une famille très modeste de 4 enfants, je suis actif principalement dans l’horlogerie avec la marque Bussy Watches. »

Pourquoi vous être lancé dans la création de montres ?

« Je me suis levé un matin, j’ai eu cette idée ! Non plus sérieusement, j’avais le besoin de créer quelque chose, d’être un peu différent aux yeux de mes compères. Je ne me voyais pas du tout être un employé modèle ! Je cours après ma liberté, la chose la plus importante pour moi. L’idée de lancer ma marque de montres dans un pays qui en comptait plus de 600 en 2010 est le résultat d’une belle insouciance ! 7 ans maintenant, chiffre parfait, année 2017 palpitante, aucun regret, toujours le sourire mais il ne faut rien lâcher jour après jour. »

Photo

Photo : Image pour soi
Ci-dessus : La montre B JFB Chrono de Bussy Watch

Pour toi qu’est devenu le made in Suisse en 2017 ?

« Pour Bussy Watches en premier lieu, on a dû s’adapter aux nouvelles normes. Toutes nos nouvelles collections possèdent le nouveau swiss made.
Après plus personnellement, plus intimement et avec les tristes événements mondiaux récents, j’ai peur que les valeurs suisses, le made in Swiss justement (respect, droiture, équité, précision, sensibilité à la qualité, ponctualité) s’oublient, se perdent.
Je reste persuadé que notre pays, notre système est le meilleur du monde ! Nous devons grâce à des actions entrepreneuriales (lancer sa startup, son magazine online, son bar etc) continuer à faire rêver les gens, les suisses ! »

« Nous devons grâce à des actions entrepreneuriales continuer à faire rêver les gens, les suisses ! »

Où trouves-tu tes inspirations ?

« Pour le design, j’ai la chance de bosser avec une équipe super juste à côté de l’usine suisse allemande. Il faut se rendre compte que je n’ai pas les moyens d’inventer de nouveaux mouvements mais avec cette équipe, on arrive à offrir des collections de qualité, bien finies, élégantes, qui racontent une histoire ! Au niveau de gamme accessible de Bussy Watches, je peux me targuer d’offrir des montres en édition limitée, swiss made. Les concurrents sont grands et féroces. Il y a de la place pour chacun, pour chaque inspiration, chaque << esprit >> ! »

Qu’elle est la différence entre l’horlogerie Suisse et celle étrangère ?

« La finition et les retours. La Chine a encore de gros efforts à faire. Attention ne dormons pas ! Pour les retours, ma marque n’a pratiquement aucun retour de qualité, en garantie. On revient sur une valeur suisse, la fiabilité ! »​

Comment décrirais-tu tes créations ?

« Une phrase que j’avais prononcé dans un autre journal international à l’époque convient parfaitement à ta question : << Porter une Bussy, ce n’est pas porter la montre la plus luxueuse ni la plus chère du marché mais c’est clairement la meilleure combinaison de prix et de séduction pour un public véritablement branché et fun ! >> »​

« Porter une Bussy, ce n’est pas porter la montre la plus luxueuse ni la plus chère du marché mais c’est clairement la meilleure combinaison de prix et de séduction pour un public véritablement branché et fun ! »


Photo

Photo : Freddie Bussy
Ci-dessus : La montre B Sana Swarovski® de Bussy Watch

Peux-tu me dire quel genre de personnes porte ta marque ? (Décrire l’homme ou la femme)

« L’homme regarde la montre comme pratiquement son seul bijou. Elle doit lui apporter une touche supplémentaire pour son style ou doit être en adéquation avec ce dernier. Mon client, ma cliente ne porte pas une montre pour regarder l’heure, la montre est le miroir de son état d’esprit, de son style encore une fois, de sa façon de vivre ou de penser. »​

Quelles sont tes valeurs ?

« Je vais répondre simplement : j’espère qu’on arrive à les lire entre ces quelques lignes ci-dessus. (rires)  
Je laisserai le lecteur ou la lectrice se faire sa propre opinion ! D’après moi, c’est cela l’exercice de l’interview ! »​

Photo

Ci-dessus : Image pour soi
Ci-dessus : La montre B Sana Swarovski® de Bussy Watch

Tes créations sont plutôt chic ou hoc ?

« L’horlogerie est un milieu spécial, particulier. Mes créations sont plutôt chic mais son univers peut parfois CHOCer ! »​

Auteur : Alex Daraio

• À DÉCOUVRIR •


MODE

Pascale Cornu


Une créatrice ayant un œil pour les détails

CULTURE

Swiss Press Photo 17


Les meilleures photographies de presse suisses

SPORT

L’appel de la poudre hivernale


Les trois stations valaisannes à visiter

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *