La coiffure traditionnelle japonaise

Photo

Photo : Adams Dutoit

Cette semaine, partez à la rencontre de la traditions japonaise, en apprenant les secrets des accessoires qui couvrent la sombre chevelure des maiko. Ces objets renfermants tous des anecdotes surprenantes les unes que les autres. Kanzashi, bira-bira et autres kogai n’auront plus de secrets pour vous après cette article.

Kanzashi

​Le terme Kanzashi désigne l’ensemble des ornements, comme les broches, épingles et peignes utilisés, pour l’agrément des coiffures japonaises. La tradition japonaise préconise d’adapter le Kanzashi à la saison comme encore aujourd’hui les maikos (apprenties) et geishas.
 
Il en existe une variété impressionnante faisant appel à toute sorte de matériaux. Certains sont communs, comme le bois et le plastique, et d’autres plus nobles, comme les écailles de tortue,  la soie, l’or et l’argent. 
Photo

Photo : littlemisspaintbrush.tumblr.com

Dome Kanoko

​Le Kanoko est porté à l’arrière de la coiffure. Il possède deux épingles qui maintiennent fermement le bijou dans le chignon.
Photo

Photo : pinterest.com

Ci-dessus : Dome Kanoko

Le Tama

Le Tama est une épingle portant une boule ou une perle de couleur à son extrémité. Selon la tradition, un Tama rouge doit se porter d’octobre à mai et un vert de juin à septembre.
Photo

Photo : pinterest.com

Ci-dessus : Jeune femme portant un Tama

Kogai et Kushi

Le Kogai est un stylet décoratif pouvant dissimuler une arme en cas d’agression. Il est souvent accordé aux couleurs, aux décorations et aux différents matériaux de fabrication du Kushi (petit peigne).
Photo

Photo : pinterest.com

Ci-dessus : Un Kogai

Ōgi et Bira-bira

Photo

Photo : pinterest.com

Ci-dessus : Ogi
Les Ōgis sont de petites broches en aluminium en forme d’éventail souvent marquées par un Kamon (blason). A l’extrémité, flottent de fines bandes de métal, attachées par de petits anneaux, carillonnant les unes contre les autres au gré des mouvements de la tête.
Photo

Photo : pinterest.com

Ci-dessus : Jeune geisha portant un Ogi

Le Tsumami Kanzashi

Le Tsumami Kanzashi est la cascade en forme de fleurs pliées selon les mêmes techniques que l’origami. Elle est portée par les Maikos. Comme expliqué plus haut, la tradition japonaise préconise d’adapter le Kanzashi à la saison et les Tsumamis sont particulièrement concernées par cela. Chaque mois de l’année a sa sélection de fleurs qui doit être présente selon les années. Par exemple, en avril, les fleurs qui doivent être montrées sont celles du sakura (cerisier).
Ci-dessus : Jeunes geishas portant un Tsumami Kanzashi

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *