La MAO, la musique assistée par ordinateur

À notre époque, la technologie est à chaque coin de rue. On a parfois tendance à oublier qu’il n’y a pas si longtemps que ça, « Internet » n’existait pas (en tout cas, pas pour le grand public), les écrans tactiles non plus et que pour regarder un film, il fallait avoir acheté la K7 et avoir un lecteur VHS. C’était une autre ère pas vrai? Mais pourtant, ce n’est pas si lointain que ça. Une trentaine d’années tout au plus. La technologie s’est infiltrée dans nos existences à une vitesse folle et elle est actuellement utilisée dans tous les domaines, comme par exemple en musique.

Aujourd’hui, j’ai voulu vous parler de la MAO. Non, je ne parle pas de Mao, le dictateur chinois un peu taré mais bien de la « musique assistée par ordinateur ». Mais c’est quoi exactement ce truc?

Faire de la MAO signifie « créer de la musique avec l’assistance de plusieurs moyens informatiques ». La première apparition de la MAO date des années 70, lorsque pour la première fois, l’humain a eu l’idée d’associé un synthétiseur à un ordinateur.
Quand on pense « musique assistée par ordinateur », on pense forcément à de l’électronique. Mais si on tend bien l’oreille et qu’on écoute attentivement les musiques qui passent actuellement en radio, on peut facilement remarquer que la majorité d’entre elles sont « ouvertement » assistées par ordinateur (et pas seulement les musiques étiquetées « électro »). De plus, la MAO prend en compte aussi les logiciels d’enregistrements donc, toute musique enregistrée de nos jours est créée en partie grâce à la MAO.
Moi ce qui m’intéresse maintenant, c’est de vous faire découvrir plusieurs chansons qui sont en partie ou en majorité créées par un ordinateur et qui sont de styles plus variés les uns que les autres.


« Hello » de OMFG créée entièrement grâce à la MAO et de style électro


Photo

Photo : artwork-cdn.7static.com
OMFG utilise un synthétiseur pour créer la base de sa mélodie. Ensuite, il ajoute des effets vocaux grâce à un tuyau en plastique relié à un appareil que l’on appelle Talkbox. Il finit sa chanson par le mixage grâce encore une fois à un logiciel informatique.

« Fireflies » de Owl City


Photo

Photo : https://onetrackoneday.files.wordpress.com
Cette chanson de style pop (plus précisément synthpop, musique dont le principal instrument est le synthétiseur) date maintenant de quelques années mais reste pour moi une des chansons où le côté MAO est le plus poussé sans pour autant être « too much ». De plus, le clip ajoute une plus-value à la musique montrant Adam Young créer « Fireflies » dans un univers geek et à l’aide d’un vieux synthétiseur. Bien entendu, lors de sa composition, le synthétiseur seul n’aurait pas été suffisant pour créer l’entier des effets audibles au sein de cette chanson.

« Pop Corn » de Boostee


Photo

Photo : paroles-et-traduction.com
Le style de Boostee se balade entre le Rap, la Pop et la Variété française. Et pourtant, la quasi-totalité de « Pop Corn » est créée à l’ordinateur grâce à des boucles de son. Sa voix est la seule partie de la chanson dont on peut être sûr qu’elle ne sort pas tout droit d’une machine.​

« Young and Menace » de Fall Out Boy


Photo

Photo : static1.squarespace.com
Le groupe Fall Out Boy est principalement connu pour ses sons très Emo/Pop-Rock. Ils ont malgré tout osé sortir la chanson « Young and Menace » en 2017, dans laquelle ils rajoutent (et assument) un côté très électronique grâce à un refrain complètement modifié.

« The Truth » de In Flames


Photo

Photo : /images3.alphacoders.com
Le groupe de Death Metal mélodique suédois a choqué ses fans lors de la sortie de « The Truth ». Très loin de leur son d’origine, cette chanson a eu un succès très mitigé, les sons électroniques étant très présents et prenant facilement le pas sur les vrais instruments de musique.

« Heads Will Roll » de Yeah Yeah Yeah


Photo

Photo : thesightsandsounds.com
Le groupe Yeah Yeah Yeah est un ovni, un savoureux mélange de genres musicaux (Garage, Art-Punk, Dance-Punk, Rétro, etc…) à mi-chemin entre Blondie et Siouxsie and the Banshees. Cette chanson a été utilisée comme bande son pour le film Projet X sorti en 2012 et est depuis devenue très populaire.

« Jolan » de Kadebostany


Photo

Photo : vi.ill.in.ua
Retour en Suisse pour vous présenter la chanson « Jolan » de Kadebostany. Si vous ne connaissez pas encore ce groupe, sachez que c’est un groupe Suisse de style extrêmement varié (du Rap au Rock Alternatif, en passant par le style Fanfare). « Jolan » sort en octobre 2013 et comptabilise plus de 2 millions de vues, la voix d’Amina Cadelli se mélangeant à la perfection aux sonorités électroniques de Kadebostan (Guillaume Bozonnet).

Auteur : Dai Bossailler

• À DÉCOUVRIR •


SPORT

Les compétitions de robotique


Une lutte mécanique

MODE

Fashion Tech


L’homme 2.0, cet homme ultra connecté

INTERVIEW

Powlar


Une obscurité mystérieuse derrière les platines

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *