Le Golf

Le golf, So Chic !


Photo

Photo : Benjamin Bruneau
Ci-dessus : Benjamin Bruneau

Ne nous mentons pas à l’évocation du mot golf, on a tous cette image de tonton Donald et son teint orange avec en arrière-plan un « green » plutôt qu’un bureau ovale. Une fois n’est pas coutume, Chic-choc casse les idées reçues alors bienvenue dans le monde du Club House et de la pelouse bien verte.

Benjamin Bruneau professionnel du swing et autres spécialités de ce sport nous ouvre les portes de ce monde jugé parfois élitiste.

« Le golf est un moment entre vous, la nature et une balle blanche. »

« Le golf est un moment entre vous, la nature et une balle blanche. Pour ceux qui ne comprennent rien en regardant à la TV le golf, le but est de faire le moins de coup possible sur un parcours qui comprend 18 trous différents des uns des autres et avec une longueur différente. » Les bases sont désormais posées : une balle, un club de golf, une pelouse et un objectif. Ce sport permet à différent type de praticiens de se côtoyer, une « after-work » détente pour certains ou une pratique athlétique au petit matin pour d’autres. « Il y a le golf sportif et le golf détente, pour ceux qui veulent faire de la compétition ou venir entre copain taper des balles. »
Au-delà de l’image d’un sport BCBG (ndlr « bon chic, bon genre »), le golf est pourvu de valeurs dignes d’un gentleman anglais. Ce sport défend l’humilité, la patience, la courtoisie et le respect de l’environnement le tout inscrit dans une Etiquette du golf. En plus de transmettre des règles morales aux pratiquants, « le golf est un bon moyen de concentration, discipline et connaissance de son corps. » La pratique de cette discipline s’accompagne d’un véritable savoir-vivre, il va plus loin que la simple défense du fair-play. Il dépasse le cadre du sport pour s’immiscer dans la vie quotidienne.

Photo

Photo : http://www.benchcraftcompany.com/golf-quotes/
« Nous devons être organiser, structurer, être entouré de coach et de préparateur physique, savoir gérer un budget. (…) La plus grosse difficulté c’est de trouver le budget nécessaire (ndlr 50’000.- une saison de 3ème division européenne, 100’000.- pour le tour européen de 1ère division). » L’ombre au tableau reste les finances pour espérer pouvoir titiller les sommets du golf mondial. Cependant cette discipline souffre d’un second frein à son développement. Le golf conserve cette image figée de sport pour les classes sociales aisées. Il faut donc déconstruire ce préjugé.

Photo

Photo : Benjamin Bruneau
« La visibilité passe par l’accessibilité. Nous avons des golfs tellement privés que personne n’ose franchir le pas, sans parler de la réputation de ce sport en Suisse.  La meilleure des visibilités c’est d’en parler autour de soi positivement. » Benjamin Bruneau met en avant la place clé de l’enseignement pro auprès des jeunes pour populariser ce sport. « J’ai une vraie passion pour la pédagogie, transmettre le plus simplement possible mon savoir. J’aime partage, écouter avec mes élèves. (…) Un bon enseignant c’est quelqu’un qui transmet de manière simple sa passion. Les pros/enseignants sont les premiers à être en contact avec le futur du golf. Avoir les bons discours est donc essentiel dans les initiations gratuites. » Dans cette configuration, la place de coach se rapproche de la figure du mentor, il se doit d’inspirer et de pousser le jeune au progrès.

« Nous avons des golfs tellement privés que personne n’ose franchir le pas, sans parler de la réputation de ce sport en Suisse.  La meilleure des visibilités c’est d’en parler autour de soi positivement. »


Photo

Photo : http://greywolfgolf.net/golf
Benjamin Bruneau va encore plus loin en défendant l’influence positive du golf dans les performances scolaires. « Nous devons mettre le golf dans les cursus scolaire. Il permet d’améliorer la concentration, la coordination des mouvements chez les jeunes. (…) Le golf scolaire est un vrai succès (ndlr Golf National en France), et nous avons plusieurs démarches pédagogiques pour faire aimer le golf aux jeunes. » La mise en lumière de ce sport passera donc par un rajeunissement ceux que le pratiquent. Il faut le rendre plus accessibles, plus dynamique, plus moderne.​

« L’ouverture de practice pour taper des balles sans complexes, ni peur, ni gêne. »

« L’avenir passe par la construction de golf urbain dans les communes, des petits parcours accessibles à tous. L’ouverture de practice pour taper des balles sans complexes, ni peur, ni gêne. Les anglais, les américains, les français, les chinois l’ont déjà compris. » La Suisse pays de l’innovation se trouve donc en retard dans ce domaine. Il est temps de dépoussiérer ce sport, sortir au grand air pour profiter des chaleurs retrouvées, saisir un club, regarder au loin et tenter un swing ou deux.

Auteur : Mégane Massy

• À DÉCOUVRIR •


BON PLAN

La Boîte à Bijoux


Les somptueuses découvertes bon plan

MODE

Imprimés, Dépareillés & Originalités


Prenez des risques !

INTERVIEW

Miss & Mister Suisse Francophone 2017


Une compétition pas comme les autres

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *