Montreux Jazz, amour d’été

Montreux Jazz
​Amour d’été


Photo

Photo : compte instagram @montreuxjazzfestival

Cher Jazz,

Tu es un amour d’été. Celui que l’on chérit sous l’éclat du soleil, celui qui laisse un goût de sel sur nos lèvres aux lueurs lunaires. Tu es à la fois enivrant, épicé, indien, italien, doux, sucré, acide. Appelant à la satisfaction des papilles.

Photo

Photo : 2017 FFJM – Lionel Flusin
Ci-dessus : Passenger & The Lumineers
Tu es bruyant par ta musique, elle qui nourrit ton âme.  Musique au goût d’éternité quand se produisent Passenger puis The Lumineers au Stravinski. Tu es également bruyant par ta foule, elle qui te fait vivre. Foule synonyme d’excitation, bien que certaine fois à l’excitation se lie la passion.

Tu es bruyant par ta musique, elle qui nourrit ton âme.


Photo

Photo : Mégane Massy
Ci-dessus : Concert Passenger

Oh Jazz,

Tu es joueur, taquin quand la nuit t’anime.

Tu te mues. De jour ou de nuit, tu n’es plus le même. Le soleil au Zénith, tu es un doux, parfumé d’épices et de rire enfantins. Il fait bon de prendre l’air en ta compagnie délicatement installé dans le creux d’une chaise, un bière fraîche à portée de main. Oh dolce vita sur note de musique douce. Quand l’astre change, ton ardeur de vie se développe. On danse, on boit… parfois trop. Les familles ont laissé place à de naissantes idylles qui dureront le temps d’une chanson. Au diable les principes si c’est pour le temps d’une nuit, je veux vivre aux rythmes de tes plaisirs.


Photo

Photo : compte instagram @montreuxjazzfestival

Parfois animal dans tes spectres lumineux, tu régales nos sens.

Au cœur de Strobe Klub ou du LAB les corps se muent de manière sulfureuse.  Au-delà de ton nom évoquant chic et élégance, il y a une note de décadence en toi. Pourtant aux confins de la nuit, tu portes en toi l’âme d’un romantique. Music on the park, éclairé de guirlandes lumineuses, tu donnes l’impression d’avoir bâti ce lieu comme une bulle. Bulle propice à cette chaleur humaine qui consomme tes nuits.

Photo

Photo : Mégane Massy
Le soleil se lève. Il te revêt d’une robe aux tons orangé dansant entre les flots. Il est temps de quitter tes bras pour rejoindre ceux de Morphée.

Tu es cet amour d’été que l’on peine à quitter. Celui qui laisse souvenirs photographiques, auditifs, sensoriels…. Celui que l’on espère étreindre encore l’année suivante.

Je t’embrasse. Nous nous retrouverons.


Auteur : Mégane Massy

• À DÉCOUVRIR •


MODE

La Quête de la Bonne Taille


Sublimez vos formes !

CULTURE

Montreux Jazz Festival 2017


L’événement outre mesure

BON PLAN

Le Coffret Délice


Pour une vie sans modération

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *