Neuchâtel Sport Rugby Club

La Coupe du Monde connectée


Photo

Photo : Julia Vaithyligam

Dimanche 10 juin 2018, se tenait le championnat de Suisse de rugby à Nyon. A cette occasion, j’ai pu participer au match final où se confrontaient le Rugby Club de Fribourg et Neuchâtel Sport Rugby Club pour la finale de la ligue B de Rugby Suisse. L’équipe de ligue B Neuchâteloise a remporté ce match 10 à 15 face à Fribourg, ce qui leur a valu le titre de Champion Suisse de LNB 2018 et un passage à la saison suivante en Ligue Nationale A.

Pouvez-vous me donner une définition en quelques mots du rugby ?

« Le rugby, c’est des copains et un ballon. Et quand on enlève le ballon, il reste les copains. » – Jim Quellet, joueur.
« Quinze copains qui cherchent la victoire et qui vont boire des bières après » – Julien Jeanneret, capitaine.
« C’est un sport collectif de combat, où gagner est important mais l’esprit d’équipe et de solidarité l’est d’autant plus » – Loïc Payrard, joueur.
« C’est un sport où le partage et le don de soi sont primordiales » – Thomas Jimenez, joueur NSRC.

Qui peut me résumer les règles de ce jeu ?

« On fait des passes en arrière pour aller de l’avant. Il ne faut pas faire les passes de l’avant sinon on donne la balle à l’autre équipe. La seule ressemblance avec le football américain est la forme de la balle. » – Jim Quellet, joueur.

Pourquoi avez-vous cherché à passer en LNA et quels seront les enjeux ?

« Cela fait 22 ans que je suis au NSRC et que 2 ans que je coach l’équipe une. Je pense que notre structure permettra de rester en LNA, car elle est bien meilleure qu’en 2001 lorsque j’étais encore joueur et que nous étions restés uniquement 1 an en haut du tableau avant de redescendre en LNB. Ce fût très difficile. » Gilles Cerede, Coach.
« Pour la préparation du club pour la prochaine saison, je leur souhaite de pouvoir aller au fitness pour être prêt et à la hauteur du défi qui les attends. » Simla Saraçlar, physiothérapeute du NSRC depuis 5 ans.
Le club a fait appel à un préparateur physique pour les entraînements de la saison prochaine.​

Photo

Photo : Julia Vaithyligam

Qui peut faire du rugby au NSRC ?

Ce club recrute dès l’âge de 6 ans. Ils ont des joueurs tels que Thomas Bonneric ou Hugues Steyner, vice-président du NSRC, qui font du rugby depuis plus de 19 ans. Mais ils ont également des joueurs en équipe senior qui y jouent depuis seulement 1 an. Les équipes sont constituées de personnes de différentes tailles et gabarits.
« Il n’y pas de problème au rugby, il y a de la place pour tous à tous les postes » – Thomas Jimenez, joueur.
Il y également les équipes moins de 16 ans et moins de 18 ans, coachées par Paolo Parente joueur
depuis 9 ans.
Bon les chocs, moi ça me fait peur, alors j’ai profité d’être au bord du terrain pour également poser quelques questions aux jolies supportrices qui avait sorti leurs plus jolis pompons pour l’occasion.

Pourquoi tu soutiens le club de rugby ?

« Cela ne fait qu’1 an que je connais le club, car je sors avec l’un des joueurs, mais j’apprécie beaucoup d’aller voir les matchs. Je trouve que c’est un beau sport avec plein d’actions et beaucoup de fair-play malgré le côté brusque de ce sport. » – Joélie Bellenot
« J’aime le rugby depuis toute petite, j’ai même eu l’occasion de le pratiquer. J’ai arrêté car c’était trop physique pour moi. Maintenant, cela fait 1 an que je vis à Neuchâtel et j’ai la chance de travailler avec un des joueurs qui m’a présenté à cette super équipe que je vais voir jouer à Neuchâtel comme à l’extérieur, dès que je peux » – Muriel

Photo

Photo : Julia Vaithyligam

En tant que supportrice, peux-tu me donner ta définition du rugby ?

« C’est un sport plein d’amour malgré les combats sur le terrain » – Muriel, 27 ans

Chic ou Choc, la question a été posée, voici quelques réponses surprenantes venant de Rugbyman

« Je penses être aussi Chic que Choc. Sur le terrain je suis Choc et en dehors, je suis Chic » Tout cela dit avec un joli accent du sud par Julien Jeanneret, capitaine.​
« Chic, car je n’ai pas l’âme du Bad Guy. Je suis quelqu’un de réservé et cela se voit dans ma manière de jouer au rugby qui est assez sobre où l’on fait ce que l’on a à faire, » – Loïc Payrard, joueur.​
« Choc, car je joue devant donc j’aime bien aller percuter. » – Sacha Pollon, joueur.

Photo

Photo : Julia Vaithyligam
Mes impressions personnelles : ce sport est violent certes, mais tous sont entrainés pour encaisser. Il y a des blessés mais les joueurs se saignent pour la victoire et je trouve cela magnifique. Une complicité entre tous et un amour incroyable, une grande famille que l’on aurait choisie en quelque sorte. De la part de toute l’équipe de Chic Choc Mag, je leur souhaite bon courage pour les matchs qui les attendent en LNA et félicitations pour leur promotion.

Pour plus d’information sur le NRSC, visitez le site ici ! Ou découvrez les sur les réseaux sociaux ci-dessous !


Auteur : Julia Vaithyligam

• À DÉCOUVRIR •


CULTURE

Le but de Toussaint


L’art de sublimer le peu

INTERVIEW

Ultra


Supporteur jusqu’au bout et contre tous

BON PLAN

Mondiale 2018


Quelques exemples de choses à voir absolument en Russie

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *